SOMMAIRE

Comment le prix de l’électricité évolue-t-il en France ?

evolution prix electricite

En France, les tarifs réglementés de l’électricité évoluent deux fois par an, et souvent à la hausse. Les consommateurs, inquiets, s’interrogent : comment le prix de l’électricité est-il amené à évoluer dans le futur ?

Quel est le prix de l’électricité en 2022 ?

Le prix de l’électricité en juillet 2022

Le tarif réglementé de l’électricité est revu régulièrement par la CRE (Commission de régulation de l’énergie) et les pouvoirs publics. Son prix est révisé à raison de deux fois par an, en février et en août. Ci-dessous, vous trouverez les prix du Tarif Bleu d’EDF pour le mois en cours :

Grille Tarifaire Tarif Bleu réglementé / Base

  Mise à jour le

Abonnement
€ TTC /mois
Tarif Base
€ TTC /kWh
Puissance .
kVA
\"EDF\" \"EDF\"
3 8,65 € 0,174 €
6 11,36 € 0,174 €
9 14,18 € 0,174 €
12 17,02 € 0,174 €
15 19,71 € 0,174 €
18 22,66 € 0,174 €
24 28,52 € 0,174 €
30 34,22 € 0,174 €
36 40,05 € 0,174 €

Grille Tarifaire Tarif Bleu réglementé / Heures Creuses – Heures Pleines

Mise à jour le

Abonnement
€ TTC /mois
Tarif HP
€ TTC /kWh
Tarif HC
€ TTC /kWh
Puissance .
kVA
\"EDF\" \"EDF\" \"EDF\"
6 11,84 € 0,1841 € 0,147 €
9 15,26 € 0,1841 € 0,147 €
12 18,67 € 0,1841 € 0,147 €
15 21,81 € 0,1841 € 0,147 €
18 24,42 € 0,1841 € 0,147 €
24 30,74 € 0,1841 € 0,147 €
30 36,54 € 0,1841 € 0,147 €
36 41,26 € 0,1841 € 0,147 €

À noter que ce tarif est aussi proposé par les Entreprises Locales de Distribution (ELD).

Une hausse des prix de l’électricité attendue en 2022 ?

L’année 2021 a été marqué par d’importants bouleversements sur le marché du gaz et de l’électricité, en cause :

  • la reprise économique post-covid ;
  • la prolongation ainsi que l’émergence de certains conflits géopolitiques, tels que la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

Ces événements ont contribué à une hausse des tarifs sans précédent, qui a même contraint certains fournisseurs à cesser leur activité. Face à une telle situation, le gouvernement a décidé de mettre en place un bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité et de limiter la hausse de l’électricité à 4 % en février 2022. De ce fait, les tarifs de l’énergie devraient rester relativement stables au cours de l’année.

Historique des évolutions du prix de l’électricité

L’évolution du prix de l’électricité en 2021

En 2021, les tarifs de l’électricité ont connu deux hausses consécutives pour les particuliers :

  1. février 2021 : + 1,6 % ;
  2. août 2021 : + 0,48 %.

Ensemble, ces deux hausses de prix ont eu une forte influence sur la facture d’énergie des Français, qui a vu son montant augmenter d’au moins 15 € annuels (en moyenne).

Par ailleurs, il faut noter que ces évolutions sont partiellement liées à l’augmentation du TURPE, le tarif d’utilisation du réseau public d’électricité. Son évolution à la hausse devrait se prolonger encore pendant quelques années.

L’évolution du prix de l’électricité en 2020

En février 2020 déjà, le prix de l’électricité pour les particuliers a grimpé ! Il a en effet augmenté de 2,4 % TTC, ce qui représente une vingtaine d’euros supplémentaires sur la facture des consommateurs. Sans surprise, cette hausse a également touché le secteur des professionnels.

L’évolution du prix de l’électricité en 2019

À l’été 2019, les prix de l’électricité ont subi une hausse sans précédent. Au total, le montant du TRV a augmenté de plus de 7 % sur l’année :

  • en juin 2019, on observait une évolution de + 5,9 % TTC ;
  • en août 2019, on observait une évolution de + 1,23 % TTC.

L’évolution du prix de l’électricité entre 2008 et 2018

Entre 2008 et 2018, la tendance était à la hausse pour le prix de l’électricité, voyez vous-même :

Année Évolution tarifaire
2018 + 0,2 %
2017 + 1,7 %
2016 – 0,5 %
2015 + 2,5 %
2014 + 2,5 %
2013 + 5 %
2012 + 2 %
2011 + 1,7 %
2010 + 3 %
2009 + 1,9 %
2008 + 2 %

Source : Observatoire des marchés de détail du 4e trimestre 2021, Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Pourquoi le prix de l’électricité est-il en hausse ?

Le prix de l’électricité n’augmente pas “pour rien”, son évolution est notamment due :
  • aux efforts d’EDF pour maintenir le parc nucléaire français ;
  • aux besoins d’Enedis et RTE, les gestionnaires de réseau en France ;
  • aux taxes et contributions, qui représentent environ un tiers de la facture des Français.

La maintenance du parc nucléaire : un projet coûteux

Les centrales nucléaires nécessitent d’être maintenues et mises aux normes régulièrement, afin d’éviter tout incident qui aurait des conséquences désastreuses pour l’environnement et la santé. De ce fait, EDF, le fournisseur historique d’électricité, doit engager de nombreuses actions afin de rénover les installations encore en fonctionnement. De tels travaux nécessitent, sans grande surprise, d’importants investissements financiers, qui contribuent à la hausse du tarif de l’électricité.

Le TURPE, pour supporter les gestionnaires de réseau

Mentionné plus haut, le TURPE permet à Enedis et RTE de financer une partie de leurs actions sur le réseau de distribution et de transport de l’électricité. En plus de maintenir le réseau, ces acteurs tendent également à le moderniser, par exemple en implantant des technologies comme le compteur Linky et la technologie Smart Grid.

De tels projets sont coûteux ! Ils se répercutent ainsi sur la facture des Français, plus particulièrement à travers l’augmentation du TURPE.

Le montant de la facture, dépendant des taxes et contributions

Dernier volet à considérer : les taxes et contributions appliquées à l’électricité. L’évolution du montant de votre facture est en effet liée à l’évolution des taxes et contributions sur l’électricité. Celles-ci sont au nombres de quatre :

  1. la CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) ;
  2. la TICFE (Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité) ou CSPE (Contribution au Service Public d’Électricité) ;
  3. les TCFE (Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité) ;
  4. la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée), qui s’applique au prix du kWh ainsi qu’aux autres taxes.

Comment se protéger de l’augmentation du tarif de l’électricité ?

L’électricité représente un coût important pour les particuliers et les professionnels, qui sont de plus en plus contraints de se serrer la ceinture. Afin de se protéger contre l’augmentation quasi-constante des tarifs de l’énergie, plusieurs solutions s’offrent à eux !

Comparer les offres d’électricité

La première chose à faire pour réaliser des économies est de comparer les fournisseurs d’énergie, leurs offres et surtout leurs prix, pour trouver le meilleur. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser un comparateur de fournisseurs d’électricité et de gaz en ligne. Il s’agit d’un service 100 % gratuit et qui vous permettra de déterminer si changer de fournisseur est une option avantageuse pour votre foyer !

À l’aide de cet outil, vous serez à même de trouver l’offre qui vous convient le mieux et à un tarif avantageux. Il n’est pas rare que les fournisseurs alternatifs proposent un prix du kWh ou de l’abonnement inférieur à celui du Tarif Bleu d’EDF, son offre au tarif réglementé de vente de l’électricité.

Avant de résilier votre contrat d’électricité, pensez également à consulter les avis clients sur les fournisseurs de votre choix. Il s’agit d’une vraie mine d’or au moment de dénicher des informations sur les points forts et les points faibles de chaque entreprise.

Assurer ses arrières avec une offre à prix bloqué

En plus de faire appel à un comparateur d’énergies, vous pouvez également souscrire à une offre à prix bloqué. Celle-ci vous garantit un prix du kWh et/ou de l’abonnement (HT) fixe sur toute votre durée d’engagement, généralement entre 1 et 4 ans. De cette façon, vous ne subirez pas les hausses du prix de l’électricité tant que votre contrat ne touchera pas à sa fin.

En revanche, notez que cet abonnement ne vous permettra pas de bénéficier d’une baisse des tarifs réglementés, à moins d’être “à prix fixe révisable à la baisse. De plus, ce blocage du prix ne concerne que la partie hors taxes de votre contrat, vous ne serez donc pas à l’abri d’une évolution des taxes et contributions sur l’électricité.

Le tarif réglementé de l’électricité évolue rarement plus de deux fois par an. Généralement, ces évolutions ont lieu en février et en août, mais il peut bien sûr y avoir des exceptions.

Bien qu’ils ne proposent pas d’offres au tarif réglementé de vente (TRV), les fournisseurs alternatifs suivent majoritairement le même calendrier, le TRV étant un tarif de référence sur le marché.

Une fois l’année 2022 révolue, le gouvernement devrait mettre fin aux mesures de gel tarifaire qu’il a implémentées à l’hiver 2021. Cela fait redouter une hausse des tarifs de l’électricité dès le début de l’année 2023.

Actuellement, vous avez le choix entre une quarantaine de fournisseurs d’électricité, autrement dit plusieurs dizaines d’offres de fourniture d’électricité ! Si vous ne souhaitez pas rester au tarif réglementé, vous pouvez choisir une offre de marché chez EDF ou changer de fournisseur.

Chez les fournisseurs alternatifs, TotalEnergies, Vattenfall, Ohm Energie, Alpiq et ekWateur se démarquent avec des tarifs assez avantageux.